You are here

L’Évaluation indépendante de la culture de sûreté (ISCA)

 

Un examen ISCA a pour objet de donner des avis et de fournir une assistance aux États Membres, en toute indépendance, pour renforcer la culture de sûreté d’une installation nucléaire.

L’analyse visant à tirer les enseignements des accidents de Tchernobyl et de Fukushima Daiichi a montré que l’absence de culture de sûreté nucléaire forte avait été un facteur important de ces accidents.

Pour l’AIEA, une culture de sûreté forte désigne l’« ensemble des caractéristiques et des attitudes qui, dans les organismes et chez les personnes, font que les questions relatives à la protection et à la sûreté bénéficient, en tant que priorité absolue, de l’attention qu’elles méritent en raison de leur importance ».

L’Agence a élaboré le programme d’examen par des pairs intitulé Évaluation indépendante de la culture de sûreté pour donner à l’organisation qui en fait la demande un aperçu des caractéristiques, des valeurs partagées et des hypothèses fondamentales de sa culture de sûreté. Cet examen a pour objectif de contribuer à la poursuite du développement et au renforcement de la culture de l’organisation afin que la sûreté nucléaire devienne une priorité pour tous ses membres. Il est possible de demander une ISCA, soit en tant que service indépendant, soit dans le cadre d’un examen par des pairs de l’Équipe d’examen de la sûreté d’exploitation (OSART).

Les examens par des pairs ISCA peuvent contribuer à l’amélioration de la sûreté sur le lieu de travail en aidant à repérer les forces et les faiblesses découlant des interactions et des interconnexions entre les facteurs techniques, humains, organisationnels et culturels. Ils peuvent aussi donner un aperçu des comportements des personnes au sein des organisations et des causes de ces comportements, qu’ils aient un effet positif ou négatif sur la culture de sûreté.

Ces examens sont, pour l’organisation qui en fait la demande, l’occasion de mieux comprendre et de traiter de manière exhaustive les causes profondes des problèmes relatifs à la culture de sûreté, une fois ces causes recensées. Les outils utilisés dans le cadre de l’ISCA sont fondés sur les normes de sûreté de l’AIEA.

L’équipe d’examen par des pairs ISCA utilise un certain nombre d’outils (entretiens, questionnaires, groupes de discussion, examen de la documentation et observations) pour collecter de manière systématique une grande variété de données organisationnelles. Ces données multidimensionnelles sont analysées et consolidées pour obtenir une image de la culture de l’organisation, qui est ensuite comparée au cadre de culture de sûreté de l’AIEA.

Tout au long de l’examen, l’équipe organise des réunions avec la direction en vue d’examiner les conclusions, les informations et les recommandations de la mission. L’AIEA programme ensuite une mission de suivi avec la direction pour lui donner l’occasion d’apprécier les progrès réalisés dans la mise en œuvre des recommandations formulées par la mission ISCA. Les missions de suivi ont lieu 18 à 24 mois après la mission d’examen par des pairs ISCA initiale.

Les missions ISCA durent en moyenne deux à trois semaines et sont réalisées par au moins deux experts de la culture de sûreté, suivant la taille de l’organisme évalué.

L’évaluation indépendante de la culture de sûreté peut être demandée par les titulaires de licence d’installations et d’activités nucléaires, quel que soit le stade de développement de celles-ci (conception, construction, mise en service, exploitation ou déclassement).

Les États Membres désireux d’accueillir une mission d’examen par des pairs ISCA sont priés d’adresser une demande par courriel à la Division de la sûreté des installations nucléaires de l’AIEA.

Ressources

  1. Emploi
  2. Femmes
  3. Presse

Suivez-nous

Lettre d'information