You are here

Le colloque sur les garanties internationales s’est achevé

,
,

Lors de la séance de clôture du colloque sur les garanties internationales, un groupe d’experts examine les mécanismes qui favoriseront l'innovation en matière de garanties. (Photo : D. Calma/AIEA)

Créer les capacités futures de vérification de l’utilisation pacifique des matières et des technologies nucléaires était au cœur du 13e colloque sur les garanties internationales. Du 5 au 8 novembre 2018, ce colloque a rassemblé, au Siège de l’AIEA à Vienne, environ 700 participants issus de quelque 90 États Membres et de l’industrie nucléaire, ainsi que des experts de secteurs non nucléaires.

« Des garanties efficaces permettent d’assurer au monde entier que les matières nucléaires restent utilisées à des fins pacifiques et ne sont pas détournées pour la fabrication d’armes nucléaires. Pendant le colloque, nous avons mis l’accent sur la recherche d’innovations, le renforcement des partenariats et l’amélioration du travail que nous effectuons pour appuyer notre mission », a déclaré Massimo Aparo, Directeur général adjoint de l’AIEA chargé des garanties.

Les sujets abordés comprenaient l’innovation, la participation des jeunes et la promotion d’une plus grande diversité et de l'égalité des sexes dans le domaine des garanties nucléaires.

Tirer parti des avancées technologiques

Les participants ont réfléchi aux solutions qui permettraient de faire face aux nouvelles difficultés liées aux garanties, de tirer parti des avancées technologiques pour l'application de ces garanties, d’élaborer des garanties pour les nouvelles installations nucléaires et celles ayant été déclassées, et d'envisager l’avenir de l’application des garanties.

Lors de sessions interactives, des participants du monde entier ont pu présenter une variété de nouvelles technologies ayant le potentiel d’appuyer les activités de garanties. Les participants ont également présenté des idées innovantes qui permettraient à l’AIEA d’utiliser des avancées technologiques dans des secteurs qui ne sont habituellement pas liés aux garanties.

Lors de la séance plénière de clôture du colloque, une table ronde sur les « Mécanismes qui favoriseront l'innovation en matière de garanties » a rassemblé des têtes pensantes de secteurs autres que les garanties, afin qu'elles parlent de la culture de l’innovation dans leur secteur et de la manière dont celle-ci pourrait être appliquée aux garanties.

« Le rythme de l'innovation n’a jamais été aussi rapide. Il y a 25 ans, un secteur évoluait sur une période de 15 ans. Mais aujourd’hui, les gouvernements et les entreprises comprennent pourquoi ils doivent mettre l'accent sur l’innovation, parce qu’elle survient dans des secteurs inattendus », a déclaré Abdulaziz Aljaziri, directeur exécutif adjoint de la Dubai Future Foundation et intervenant de la table ronde.

Les participants ont réfléchi aux moyens de rendre plus efficace et d’améliorer l’application des garanties aussi bien sur le terrain qu’au Siège de l’AIEA. D’après Carrie Mathews, secrétaire scientifique du colloque, la coopération avec les communautés de pratiques et le renforcement des réseaux régionaux peuvent favoriser dans une large mesure l’application des garanties. L’accent a été mis sur l’importance d’une amélioration de la coopération et de la coordination entre l’AIEA et les partenaires externes en vue de faire face aux défis actuels en matière de vérification nucléaire. Les participants ont mis en commun leurs expériences et examiné les initiatives de création de capacités à cet égard.

« Le colloque a rassemblé les plus grands experts mondiaux de la vérification nucléaire ainsi que de nombreux experts d’autres domaines dotés de technologies et de techniques prometteuses ayant un intérêt pour les garanties », a déclaré Massimo Aparo. « Le brassage de leurs idées et réflexions innovantes pour l’avenir ont fait le succès de ce colloque ».

Ressources

  1. Emploi
  2. Femmes
  3. Presse

Suivez-nous

Lettre d'information