Section de la sélection des plantes et de la phytogénétique

Les principales ’activités de cette section consistent à aider les États Membres à concevoir et à mettre en œuvre des programmes innovants et efficaces d’amélioration des plantes utilisant des mutations radio-induites, notamment à l’aide de rayonnements gamma ou X, et des technologies de détection des mutations et de présélection, afin d’améliorer la sécurité alimentaire et la durabilité des systèmes de production végétale dans le monde.

De l’induction de mutations à la sélection par mutation

Grâce à ses laboratoires de Seibersdorf (Autriche), la Section élabore des protocoles et des lignes directrices visant à améliorer l’efficacité de la sélection des semences par mutation. Elle propose des formations dans tous les domaines de la sélection végétale par mutation, y compris concernant des techniques d’amélioration de l’efficacité telles que la culture in vitro de tissus végétaux et les technologies génomiques. En outre, cette section fournit des services d’induction de mutations aux États Membres de la FAO et de l’AIEA. Ces services comprennent ’l’irradiation des graines ou des tissus végétaux avec des rayons gamma ou X pour ’induire une nouvelle diversité génétique pouvant servir à créer de nouvelles variétés améliorées.

La détection des nouvelles mutations induites a longtemps constitué un obstacle à la sélection végétale par mutation. La Section aide les États Membres à acquérir et à établir des capacités améliorées pour accroître l’efficacité de la présélection des caractères souhaités chez les végétaux et accélérer la transformation des lignées mutantes en variétés commerciales pouvant être utilisées par les agriculteurs. Elle fournit en outre des avis techniques et organise des formations aux techniques de sélection par mutation destinées aux systèmes nationaux de recherche agricole des États Membres.

Les mutations induites sont beaucoup plus fréquentes que les mutation spontanées, ce qui augmente les chances d’obtenir les nouveaux caractères voulus chez les végétaux. La Section développe la capacité des États Membres à intégrer les mutants utiles dans leurs programmes de sélection, en particulier ceux auxquels les agriculteurs participent directement.

Promotion de la biodiversité végétale et des ressources génétiques

La promotion de la diversité de la production végétale et l’augmentation de la diversité des cultures pour une ’agriculture durable font partie intégrante des activités de la Section. Le principal objectif de ces activités est d’appuyer des méthodes permettant de créer une nouvelle biodiversité que les États Membres peuvent utiliser pour améliorer leur résilience aux changements climatiques. La base de données FAO/AIEA sur les variétés de mutants, qui rassemble des informations sur plus de 3 200 variétés mutantes officiellement diffusées appartenant à plus de 200 espèces végétales du monde entier, constitue un outil utile à cet égard.

Ressources

  1. Emploi
  2. Femmes
  3. Presse

Suivez-nous

Lettre d'information