You are here

Historique

Historique

 

L’AIEA a été créée en 1957 en réponse aux vives inquiétudes et aux espoirs soulevés par les découvertes et les diverses utilisations de la technologie nucléaire. Sa genèse remonte au discours « L’atome pour la paix », prononcé par le président Eisenhower des États-Unis, devant l’Assemblée générale des Nations Unies le 8 décembre 1953.

La ratification du Statut par le président  Eisenhower, le 29 juillet 1957, marque la naissance officielle de l’Agence internationale de l’énergie atomique. Lors de la conférence de presse qui a suivi la cérémonie de signature dans la roseraie de la Maison-Blanche à Washington, D.C., le président Eisenhower a évoqué son allocution de décembre 1953 devant l’Assemblée générale des Nations Unies, dans laquelle il avait proposé la création de l’AIEA.

Il a indiqué que les fondateurs de l’AIEA n’avaient  fait  que cristalliser  un espoir qui se développait dans de nombreux esprits  dans de nombreuses régions et que la fission de l’atome pouvait permettre d’unir un monde divisé.

L’AIEA est étroitement liée à la technologie nucléaire et à ses applications controversées,  soit comme arme, soit comme outil pratique et utile. Les idées que le président Eisenhower a exprimées dans son discours de 1953 ont permis d’élaborer le Statut de l’AIEA, que 81 nations ont approuvé à l’unanimité en octobre 1956.

L’Agence a été créée en tant qu’organisme mondial de « L’atome pour la paix » au sein du système des Nations Unies. Depuis le début, elle a pour mandat d’œuvrer avec ses États Membres et ses nombreux partenaires dans le monde  pour la promotion de technologies nucléaires sûres, sécurisées et pacifiques. Les objectifs de la double mission de l’AIEA – promouvoir et contrôler l’atome – sont définis à l’article II de son Statut.

« L’Agence s’efforce de hâter et d’accroître la contribution de l’énergie atomique à la paix, la santé et la prospérité dans le monde entier. Elle s’assure, dans la mesure de ses moyens, que l’aide fournie par elle-même ou à sa demande ou sous sa direction ou sous son contrôle n’est pas utilisée de manière à servir à des fins militaires ».

En octobre 1957, les délégués à la première Conférence générale ont décidé d’établir le Siège de l’AIEA à Vienne (Autriche). Jusqu’à l’ouverture du Centre international de Vienne en août 1979, l’ancien Grand Hôtel à côté de l’opéra de Vienne a servi de Siège temporaire de l’Agence.

L’AIEA possède également deux bureaux régionaux, l’un à Toronto (Canada) (depuis 1979), l’autre à Tokyo (Japon) (depuis 1984), ainsi que deux bureaux de liaison, l’un à New York (États-Unis) (depuis 1957), l’autre  à Genève (Suisse) (depuis 1965). L’Agence administre des laboratoires spécialisés dans la technologie nucléaire à Vienne et à Seibersdorf (Autriche), inaugurés en 1961, et, depuis 1961, à Monaco.

Ressources

  1. Emploi
  2. Femmes
  3. Presse

Suivez-nous

Lettre d'information