Jaugeage nucléonique

Les jauges nucléoniques sont des instruments de mesure et d’analyse qui exploitent l’interaction entre rayonnement ionisant et matière. Différents secteurs de par le monde utilisent cette technologie pour contrôler et améliorer la qualité de leurs produits en optimisant les processus et en économisant de l’énergie et des matériaux.

Plusieurs centaines de milliers de systèmes de contrôle nucléaire sont en place dans l’industrie dans le monde entier. Le grand avantage de cette technologie est qu’aucun contact direct avec la matière n’est nécessaire, et ces instruments conviennent donc tout particulièrement pour les lignes de production à grande vitesse ou pour les systèmes qui fonctionnent à des températures extrêmes.

Les systèmes de contrôle nucléaire peuvent servir tant pour des mesures statiques que pour des mesures continues. Certaines jauges nucléoniques n’utilisent aucune source de rayonnements et fonctionnent par la mesure du rayonnement naturel de la matière étudiée. Les systèmes de mesure nucléonique permettent aussi de visualiser les structures internes des objets et les flux au moyen de technologies telles que la tomodensitométrie.

Les deux systèmes de jauge les plus utilisés sont la transmission et la rétrodiffusion, qui permettent de mesurer la matière sans la détruire ou en modifier les propriétés. Les rayons gamma de haute énergie peuvent pénétrer les parois de conteneurs scellés, ce qui permet de mesurer la matière qui s’y trouve sans les ouvrir.

La plupart des systèmes de contrôle nucléaire ont un volume d’échantillonnage qui est plus important que celui des autres techniques physiques et qui est généralement aussi beaucoup plus important que les dosages (techniques d’échantillonnage aux fins d’analyse) normalement recueillis pour les analyses en laboratoire. Ces systèmes sont solides et généralement polyvalents, dans le sens où l’on peut les utiliser sur différentes matières et dans divers processus.

Progrès techniques, avec l’aide de l’AIEA

L’AIEA a beaucoup contribué à la mise au point d’applications industrielles qui utilisent la technologie des systèmes de contrôle nucléaire. Compte tenu des progrès techniques importants enregistrés dans ce domaine, des États Membres de l’AIEA en développement ont pu introduire cette technologie dans des domaines industriels bien définis.

Les systèmes de contrôle nucléaire tiennent bien la comparaison avec les techniques conventionnelles dans de nombreux domaines, parmi lesquels des secteurs industriels prioritaires au niveau international tels que l’exploitation minière et le traitement des minerais, le contrôle radiologique de l’environnement, les industries du papier et des plastiques, les industries du ciment et du génie civil ou encore les industries pétrolière et gazière. En raison des avantages importants obtenus dans ces secteurs, on développe de nouvelles applications et de nouvelles techniques pour la conception, l’étalonnage, le contrôle de la qualité et l’utilisation de la technologie.

Plusieurs États Membres de l’AIEA ont mis sur pied des groupes nationaux qui ont la capacité de préserver la technologie des systèmes de contrôle nucléaire et de la développer davantage. Il est en effet nécessaire de continuer à stimuler, à préserver et à renforcer les capacités en matière de consultation dans les États Membres en développement intéressés et, le cas échéant, à soutenir et à former des équipes de spécialistes qualifiés qui sont chargés d’entretenir les systèmes de contrôle nucléaire utilisés dans leur industrie. Ces spécialistes doivent étalonner les applications utilisées et vérifier qu’elles sont sûres, et aussi conseiller les différents secteurs à l’échelle locale s’agissant du choix et de la mise au point des systèmes de contrôle nucléaire appropriés d’un point de vue technique et économique.

Ressources

  1. Emploi
  2. Femmes
  3. Presse

Suivez-nous

Lettre d'information