Le Programme d’action en faveur de la cancérothérapie (PACT)

L’AIEA offre à ses États Membres une vaste gamme d’outils, de services et d’aides afin de les aider à faire face à la charge du cancer.

Le PACT fournit une assistance en matière de lutte contre le cancer sous la forme des examens imPACT, de la mobilisation de ressources et de l’aide à l’élaboration de documents stratégiques, comme les plans nationaux de lutte contre le cancer et les documents relatifs au financement négociables en banque. Le PACT appuie aussi les activités de l’AIEA relatives au cancer menées dans le cadre du programme de coopération technique et d’autres programmes.

La technologie nucléaire joue un rôle essentiel dans le diagnostic et le traitement du cancer. Au cours des soixante dernières années, l’AIEA a acquis des compétences techniques et une expérience solides en matière de mise à disposition de technologies de médecine nucléaire et de radiothérapie dans les pays en développement.

L’AIEA apporte une aide aux États Membres sous la forme d’une formation théorique et pratique dispensée au personnel, de services consultatifs techniques, de fourniture de matériel, d’outils et d’équipement, et d’un appui en matière de sûreté radiologique et d’assurance de la qualité.

L’AIEA a créé le PACT en 2004 dans le but d’assurer l’intégration de la radiothérapie dans la lutte globale contre le cancer et de s’associer à d’autres organisations internationales, comme l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), en vue de lutter de manière globale contre le cancer. Depuis, elle a collaboré étroitement avec l’OMS, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), l’Union internationale contre le cancer (UICC) et bien d’autres partenaires concernés en vue de mettre en place une coalition de partenaires mondiaux œuvrant pour la lutte contre le cancer dans les États Membres de l’AIEA à revenu faible ou moyen. La contribution de l’AIEA à cette coalition est axée principalement sur la médecine radiologique, conformément au mandat de cette organisation.

La menace croissante du cancer

D’après le Centre international de recherche sur le cancer, il y a eu en 2012 plus de 14 millions de nouveaux cas de cancer et 8,2 millions de décès liés à cette maladie. On prévoit que d’ici 2030, il y aura plus de 21 millions de nouveaux cas de cancer chaque année et le nombre de décès s’élèvera à 13 millions.

Les pays à revenu faible et intermédiaire seront les plus touchés par cette augmentation. On estime que 70 % des décès dus au cancer survenant d’ici 2030 auront lieu dans ces pays.

Les chances de survie des patients atteints de cancer sont beaucoup plus importantes lorsque ceux-ci ont accès à des services de détection précoce et de traitement à un coût abordable.

L’un des objectifs de développement durable de l’ONU pour 2030 est de réduire d’un tiers le nombre de décès prématurés dus à des maladies non transmissibles, comme le cancer. La réalisation de cet objectif ambitieux pourrait permettre d’éviter au moins 40 millions de décès dus au cancer. Cependant, elle requiert des efforts concertés de la part de divers partenaires dans de multiples secteurs, afin que les ressources puissent être accrues dans une large mesure et qu’un engagement politique fort en faveur d’une lutte globale efficace contre le cancer puisse être obtenu.

Ressources

  1. Emploi
  2. Femmes
  3. Presse

Suivez-nous

Lettre d'information