You are here

L’AIEA publie deux nouveaux guides de sûreté sur la radioprotection des patients et des travailleurs en français

,

L’AIEA a publié deux nouveaux guides de sûreté en français, qui contiennent des recommandations et des orientations détaillées pour améliorer la radioprotection. Le premier vise les patients soumis à des actes radiologiques de diagnostic et de traitement, le second les personnes exposées aux rayonnements dans le cadre de leur travail. Ces deux guides ont également pour but d’appuyer l’application d’une autre publication de l’AIEA, intitulée Radioprotection et sûreté des sources de rayonnements : Normes fondamentales internationales de sûreté.

Le guide de sûreté no SSG-46, intitulé Radioprotection et sûreté radiologique dans les applications médicales des rayonnements ionisants, fournit des recommandations détaillées sur la manière de renforcer la radioprotection et la sûreté radiologique dans les applications médicales des rayonnements ionisants, explique Mme Jenia Vassileva, spécialiste en radioprotection à l’AIEA.

« Nous espérons que ce nouveau guide de sûreté sur la radioprotection répondra aux questions liées aux procédures et aux méthodes visant à renforcer la radioprotection des patients », ajoute-t-elle. « Il comprend des orientations structurées sur des domaines spécifiques de la radiologie diagnostique et des actes interventionnels sous imagerie, de la médecine nucléaire et de la radiothérapie. »

L’utilisation médicale des rayonnements présente des avantages considérables pour la santé. Chaque année, quelque 3,6 milliards d’actes de radiodiagnostic et de radiologie interventionnelle, plus de 30 millions d’actes de médecine nucléaire et plus de 5 millions de traitements radiothérapeutiques sont réalisés dans le monde.

Mal utilisés, les rayonnements ionisants peuvent avoir des effets nocifs, souligne Mme Vassileva. L’un des principaux objectifs de ce guide est d’aider les pays à mettre en place des systèmes efficaces de radioprotection pour toutes les applications médicales des rayonnements ionisants et à améliorer les systèmes existants en appliquant de bonnes pratiques médicales générales.

« Le guide de sûreté no SSG-46 s’adresse principalement aux utilisateurs finaux des établissements de radiologie médicale où des actes de radiologie sont pratiqués, notamment les responsables, les praticiens radiologues, les techniciens en radiologie médicale et autres professionnels de la santé qui se chargent des patients lors des actes de radiologie », affirme Mme Vassileva.

Ce guide est le résultat de l’étroite collaboration entre l’AIEA et ses États Membres, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), le Bureau international du Travail (BIT) et l’Organisation panaméricaine de la Santé (PAHO). Il remplace la publication intitulée Protection radiologique relative à l'exposition médicale aux rayonnements ionisants (collection Normes de sûreté de l’AIEA, no RS-G-1.5, 2002) et plusieurs rapports de sûreté publiés par l’AIEA en 2005 et 2006.

Sûreté radiologique pour tous les travailleurs

La seconde publication, Radioprotection professionnelle (Guide général de sûreté no GSG-7), rédigée conjointement par l’AIEA et l’OIT, contient des orientations pour maîtriser l’exposition professionnelle en appliquant les normes de sûreté de l’AIEA.

« L’objectif principal de ce document est de fournir des orientations détaillées pour appuyer l’amélioration des normes de sûreté pour les travailleurs de différents secteurs d’activité, centres médicaux, établissements d’enseignement et de recherche, et installations du cycle du combustible nucléaire utilisant des technologies nucléaires ou connexes », explique M. Burcin Okyar, spécialiste en radioprotection à l’AIEA.

L’exposition professionnelle aux rayonnements peut survenir dans plusieurs activités humaines : tâches accomplies aux différentes étapes du cycle du combustible nucléaire, utilisation des rayonnements en médecine, pour la recherche scientifique, dans l’agriculture et dans l’industrie, activités qui entraînent une exposition à des sources naturelles. Il est important de disposer de « mesures appropriées de radioprotection des travailleurs pour une utilisation sûre et justifiée des rayonnements, des matières radioactives et de l’énergie nucléaire », ajoute M. Okyar.

Les travailleurs temporaires de l’industrie nucléaire qui offrent leurs services à travers le monde sont exposés aux rayonnements dans plusieurs types d’installations, et n’ont pas toujours accès aux informations appropriées sur les doses de rayonnement et la surveillance de la santé, explique M. Okyar. La réglementation exige que les installations disposent d’équipements permettant de suivre l’exposition aux rayonnements des personnes concernées et qu’elles consignent ces données de manière appropriée, conformément aux normes de sûreté, précise-t-il.

La publication fournit des orientations pratiques sur certains programmes de radioprotection professionnelle qui doivent être établis – notamment des programmes de contrôle radiologique permettant d’évaluer les doses de rayonnements reçues par les travailleurs en cas d’exposition à des sources externes de rayonnements ou d’incorporation de radionucléides, ou encore dans des situations d’urgence ou d’exposition réelle.

Ce guide remplace les cinq précédents guides de sûreté, à savoir : Occupational Radiation Protection, Évaluation de l’exposition professionnelle due à l’incorporation de radionucléides, Évaluation de l’exposition professionnelle due aux sources externes de rayonnements, Radiation Protection in the Mining and Processing of Raw Materials et The Management System for Technical Services in Radiation Safety, souligne M. Okyar.

Dernière mise à jour : 11/11/2022

Suivez-nous

Lettre d'information