Section de la sûreté des réacteurs de recherche

Cette section élabore et met en œuvre des programmes et des activités visant à améliorer la sûreté des réacteurs de recherche et des installations du cycle du combustible. Elle assure la surveillance et l’amélioration des réacteurs de recherche en vertu d’accords de projet et de fourniture, et aide les États Membres à remplir leurs obligations en matière de sûreté.

Sûreté des réacteurs de recherche

Pour améliorer la sûreté des réacteurs de recherche dans les États Membres, la Section travaille sur un large éventail de sujets, allant du choix du site, de la conception, de la construction et de la mise en service des réacteurs à leur exploitation et leur utilisation et, à terme, à leur déclassement. En coopération avec les États Membres, elle élabore des normes de sûreté relatives aux réacteurs de recherche et promeut l’application de celles-ci. Elle aide aussi à l’application du Code de conduite pour la sûreté des réacteurs de recherche, promeut l’échange d’informations sur l’expérience d’exploitation grâce au Système de notification des incidents concernant les réacteurs de recherche et effectue des missions d’Évaluation intégrée de la sûreté des réacteurs de recherche (INSARR) et d’autres services d’examen de la sûreté à la demande des États Membres.

Pour favoriser un niveau de sûreté adéquat et conforme aux normes de sûreté de l’AIEA, cette section organise des réunions d’examen régulières sur l’état de la sûreté des réacteurs de recherche en vertu d’accords de projet et de fourniture, collecte et analyse des données relatives aux indicateurs de performance en matière de sûreté, et mène des activités d’examen de la sûreté et de formation.

Sûreté des installations du cycle du combustible

Cette section travaille également à l’amélioration de la sûreté des installations du cycle du combustible au sein des États Membres. De la même manière qu’elle travaille à la sûreté des réacteurs de recherche, elle élabore des normes de sûreté spécifiques à ces installations, qui incluent le traitement et le raffinage du minerai d’uranium, la conversion et l’enrichissement, les installations de fabrication de combustible et de recherche-développement du cycle du combustible nucléaire, ainsi que les installations d’entreposage du combustible usé, de retraitement et de conditionnement des déchets. De plus, elle promeut la sûreté d’exploitation de telles installations en effectuant régulièrement des missions d’examen de la sûreté, notamment des missions sur l’Évaluation de la sûreté (des installations du cycle du combustible) pendant l’exploitation (SEDO), et l’échange de données d’expérience d’exploitation et d’enseignements tirés entre les États Membres grâce au Système de notification et d’analyse des incidents relatifs au cycle du combustible (FINAS). Elle organise également des réunions techniques et des activités de formation dans divers domaines relatifs à la sûreté.

Suivez-nous

Lettre d'information