You are here

Évoluer pour l’avenir

Les garanties et l’électronucléaire

Adem Mutluer

Des inspecteurs des garanties installent une caméra de surveillance. (Photo : D. Calma/AIEA)

L’évolution de la technologie électronucléaire et l’augmentation du nombre d’installations nucléaires et de la quantité de matières nucléaires dans le monde imposent que la technologie des garanties évolue en parallèle pour rester efficace. Les garanties sont un ensemble de mesures techniques destinées à vérifier que les matières et technologies nucléaires sont utilisées uniquement à des fins pacifiques et ne sont pas détournées pour fabriquer des bombes nucléaires.

« L’intelligence artificielle, la fabrication additive et la technologie des registres distribués font partie des changements à venir qui pourraient avoir une incidence sur l’application des garanties au niveau international, indique Chad Haddal, responsable de la coordination des activités d’information sur les garanties à l’AIEA. La mise au point de moyens de production électronucléaire avancés impose d’adapter ces garanties pour continuer d’assurer une vérification efficace. »

L’évolution technologique aide à améliorer la durabilité, l’efficience, la sûreté et la sécurité de l’électronucléaire, source d’énergie fiable émettant peu de carbone. De nombreux pays accordent de plus en plus d’importance à ce type de source comme moyen de décarboniser leur production énergétique et de construire un avenir basé sur une énergie propre.

Pour Menekse Basturk Tatlisu, analyste des garanties à l’AIEA, il est primordial que les garanties fassent partie des plans de développement électronucléaire. « Les accords de garanties conclus avec les États prévoient que l’AIEA peut vérifier toutes les matières nucléaires sur le territoire de ces États, explique-t-elle. Ceux-ci doivent communiquer des renseignements descriptifs pour toutes les installations nucléaires dans lesquelles l’AIEA est autorisée à vérifier l’utilisation et la quantité des matières nucléaires. »

Technologies nouvelles et émergentes

Les spécialistes des garanties de l’AIEA suivent de près les technologies nouvelles et émergentes pour se tenir au courant des progrès accomplis et déterminer l’influence que ces derniers pourraient avoir sur leur travail. Dans le cadre de ces efforts, le Département des garanties de l’AIEA organise des ateliers sur les nouvelles technologies, lors desquels des experts internationaux examinent et décrivent les technologies en question avec le personnel de l’AIEA.

« Que des experts décrivent les nouvelles technologies susceptibles d’influencer la production électronucléaire et le domaine nucléaire en général nous aide à mieux comprendre comment ces technologies pourraient modifier le rôle des garanties et l’environnement dans lequel nous devrons jouer ce rôle à l’avenir, indique Chad Haddal. Nous nous intéressons à la fois aux avantages et aux enjeux de ces technologies. Nous devons savoir quelles sont les innovations technologiques dans notre environnement externe et nous y adapter, et c’est pourquoi nous prenons les devants et regardons vers l’avenir. »

Application et amélioration de la technologie

Une des dernières techniques mises au point par l’AIEA est un ensemble d’algorithmes d’apprentissage connu sous le nom de « réseau neuronal ». Ce réseau informatique s’inspire assez librement de la mémoire associative humaine et est conçu pour apprendre progressivement, analyser et reconnaître des configurations en vue de faciliter la compréhension des données.

Les analystes des garanties examinent de grandes quantités de données obtenues par vidéosurveillance. En 2019, 1 425 caméras de surveillance de l’AIEA étaient placées dans des installations nucléaires partout dans le monde. Activées 24 heures sur 24, ces caméras garantissent la continuité des connaissances concernant les matières nucléaires et permettent aux inspecteurs des garanties de s’assurer qu’il n’y aucun accès non détecté aux matières nucléaires ni aucune opération non déclarée dans l’installation. Certaines installations ayant plusieurs caméras de surveillance, la quantité de données générées peut être considérable.

L’utilisation de réseaux neuronaux mis au point grâce à l’intelligence artificielle et à l’apprentissage automatique pourrait aider les inspecteurs des garanties à détecter les mouvements de matières nucléaires et les autres activités pertinentes pour les garanties dans une installation. Ces technologies pourraient aussi permettre de déterminer les indicateurs les plus pertinents pour examiner et suivre les objets et repérer les objets et comportements inattendus. Les analystes pourraient ainsi examiner les données de surveillance en utilisant leur temps de manière plus efficace et rationnelle.

Garanties intégrées

Alors que la technologie offre de nouvelles possibilités d’utiliser efficacement l’électronucléaire, l’expérience montre qu’il est préférable de concevoir les nouvelles installations en tenant compte des garanties dès le début.

« Intégrer les questions liées aux garanties dès les premières étapes est avantageux à la fois pour les pays, les exploitants et les garanties de l’AIEA, déclare Menekse Basturk Tatlisu. Le fait de prendre ces questions en considération dès le début de la conception de nouveaux processus et de nouvelles installations électronucléaires peut faciliter l’application des garanties pour les exploitants et pour les inspecteurs de l’AIEA. »

Par exemple, la prise en compte des garanties lors de la conception du cœur du réacteur et des systèmes d’entreposage du combustible neuf et du combustible usé dans une nouvelle installation nucléaire peut permettre de rationaliser l’application des garanties et de la rendre plus efficace tout en réduisant ses répercussions sur l’exploitation de l’installation.

Les documents de l’AIEA sur l’intégration des garanties dans la conception offrent des orientations et des conseils sur les aspects des garanties à prendre en considération lors de la conception d’un nouveau réacteur nucléaire, de l’amélioration et de la construction d’une installation nucléaire et de l’établissement d’une installation de gestion à long terme du combustible usé. Ils aident les autorités, les concepteurs, les fournisseurs de matériel et les acheteurs potentiels à faire des choix éclairés tout en tenant compte des aspects économiques et opérationnels et des considérations de sûreté et de sécurité liés à la conception d’une installation nucléaire.

« Les documents sur l’intégration des garanties dans la conception sont conçus pour aider les pays à trouver le bon équilibre entre les coûts, les obligations juridiques et l’efficience opérationnelle, explique Menekse Basturk Tatlisu. Les garanties doivent être intégrées dans la conception pour tous les aspects du cycle du combustible nucléaire, de la planification initiale au déclassement. »

September, 2020
Vol. 61-3

Suivez-nous

Lettre d'information