L’échange d’informations sur la préparation et la conduite des interventions d’urgence

La préparation des interventions d’urgence nécessite des échanges efficaces et réguliers d’informations. L’AIEA administre le système de gestion de l’information pour la préparation et la conduite des interventions d’urgence (PCI) ainsi que le Système international d’information sur le contrôle radiologique.

Système de gestion de l’information pour la préparation et la conduite des interventions d’urgence (EPRIMS)

Outil interactif en ligne, l’EPRIMS permet aux États Membres d’échanger des informations sur leurs capacités de PCI dans les situations d’urgence nucléaire ou radiologique dès le stade de la préparation.

Le système leur permet également d’enregistrer des informations sur leurs dispositifs de PCI, d’effectuer l’autoévaluation de leur situation au regard des recommandations des normes de sûreté applicables de l’AIEA et de partager, à leur discrétion, des informations et des connaissances avec l’Agence et d’autres États Membres.

L’EPRIMS regroupe dans une base de données des centrales nucléaires des États Membres ainsi que des données techniques correspondantes. Cette base, qui est reliée au Système d’information sur les réacteurs de puissance (PRIS) de l’Agence joue un rôle clé pour le processus d’évaluation et de pronostic dans les situations d’urgence nucléaire ou radiologique.

Système international d’information sur le contrôle radiologique (IRMIS)

 

Le deuxième système d’échange d’informations de l’Agence sur la PCI est l’IRMIS.

Il vise à appuyer la mise en œuvre de la Convention sur la notification rapide d’un accident nucléaire grâce à un mécanisme permettant de communiquer et de visualiser de grandes quantités de données relatives au contrôle radiologique de l’environnement en cas de situation d’urgence nucléaire ou radiologique.

L’IRMIS complète le Système unifié d’échange d’informations en cas d’incident ou d’urgence (USIE) en donnant accès à ces données aux États Membres, aux organisations internationales et à l’AIEA. Cela peut aider les points de contact officiels des États Membres (désignés en application des conventions sur les situations d’urgence) dans le processus de prise de décisions concernant les mesures de protection du public et la conduite d’autres interventions en cas d’urgence nucléaire ou radiologique.

L’IRMIS n’est pas un système d’alerte précoce déclenchant automatiquement un signal lorsque des valeurs s’écartent sensiblement des normales ou dépassent certains seuils. Toutefois, il comporte des fonctionnalités de visualisation sur lesquelles peuvent s’appuyer les points de contact officiels pour déterminer les zones où les valeurs élevées relevées pourraient justifier la mise en œuvre de mesures de protection du public.

Toutes les données figurant dans l’IRMIS demeurent la propriété de l’État Membre déclarant. Elles se répartissent en deux catégories :

  • les données de routine qui se présentent sous la forme de débits de dose relevés par des stations de surveillance fixes ; ou
  • les données ayant trait aux événements survenant en cas d’urgence nucléaire ou radiologique.

Ressources

  1. Emploi
  2. Femmes
  3. Presse

Suivez-nous

Lettre d'information