Participation des parties prenantes

Il est important d’associer un large éventail de parties intéressées aux décisions relatives aux programmes électronucléaires pour permettre à la population de mieux connaître et comprendre ces programmes, et instaurer un climat de confiance. Il est aussi important d’associer des parties prenantes qui ne prennent pas directement part aux décisions.

D’après les États Membres, communiquer efficacement avec les parties prenantes, les sensibiliser et leur faire comprendre le projet constituent souvent l’un des plus grands défis à relever lors du lancement d’un programme électronucléaire ou dans le cadre d’activités connexes, telles que l’extraction d’uranium. Il est essentiel de promouvoir la connaissance et la compréhension du projet auprès des différents groupes concernés, qu’ils viennent du secteur nucléaire et des organismes publics ou des médias, de collectivités locales et d’organisations non gouvernementales, afin de bâtir un climat de confiance mutuelle autour de la science et de la technologie nucléaires. Par conséquent, la conception et la mise en œuvre d’un programme constructif de participation des parties prenantes doivent s’axer en premier lieu sur deux objectifs : communiquer sur les politiques énergétiques et aider les différents acteurs à bien comprendre l’électronucléaire, notamment les avantages et les risques associés.

L’AIEA propose des orientations sur les stratégies à mettre en place pour communiquer et travailler avec les parties prenantes, tant internes qu’externes. Elle organise des ateliers nationaux et régionaux sur la participation des parties prenantes et tient compte de cet enjeu dans ses missions d’examen. La publication de l’AIEA consacrée à la participation des parties prenantes à toutes les étapes du cycle de vie d’une installation nucléaire présente une méthode à suivre pour associer de manière efficace, responsable et durable les parties prenantes aux programmes électronucléaires.

Suivez-nous

Lettre d'information