La gestion du combustible usé

La gestion du combustible usé provenant des centrales nucléaires jusqu’à son élimination est l’une des étapes les plus importantes du cycle du combustible nucléaire. Si un tiers de la quantité de combustible usé accumulée dans le monde est retraitée, la plus grande partie est stockée jusqu’à ce qu’une décision soit prise concernant la stratégie finale de traitement ou de stockage définitif.

Le cycle du combustible nucléaire se termine par la gestion sûre, sécurisée et durable du combustible usé, laquelle comprend l’entreposage de ce dernier avant traitement, recyclage ou stockage définitif. Des cycles du combustible nucléaire sûrs, sécurisés, résistants à la prolifération, rentables et réduisant au minimum la production de déchets et les impacts environnementaux contribuent à la durabilité de l’énergie nucléaire.

La gestion du combustible usé englobe l’entreposage, le transport, le traitement et le recyclage ou l’emballage en vue du stockage définitif. Les difficultés résident dans le repérage et la résolution des problèmes rencontrés, ainsi que dans le maintien de la flexibilité nécessaire pour pouvoir s’adapter aux différentes options futures potentielles en matière de gestion du combustible usé.

Des technologies avancées et innovantes de traitement du combustible usé et de recyclage des matières utilisables sont mises au point dans plusieurs pays en vue de rendre le cycle du combustible nucléaire plus durable et de réduire la quantité et la radiotoxicité des déchets avant leur stockage définitif. Les progrès accomplis jusqu’à présent sur la voie de la mise en service des installations de stockage définitif en formations géologiques profondes ont été lents, même si un certain nombre de projets sont à un stade avancé. Il pourrait donc être nécessaire de maintenir les systèmes d’entreposage du combustible usé pendant de plus longues périodes, peut-être pendant plus de cent ans.

Compte tenu des longues périodes envisagées, il est nécessaire de mettre en œuvre durablement une politique de gestion du combustible usé. Pour ce faire, il est indispensable d’obtenir un engagement fort des décideurs, des organisations gouvernementales, des organismes de réglementation, des exploitants, et des organismes et entreprises de gestion du combustible usé et des déchets radioactifs.

L’AIEA facilite l’application de bonnes pratiques et le partage d’expériences en matière de gestion du combustible usé. Elle donne des informations et des orientations aux États Membres et aux pays signataires de la Convention commune sur la sûreté de la gestion du combustible usé et sur la sûreté de la gestion des déchets radioactifs pour les aider à améliorer leur capacité à prévoir, à élaborer et à mettre en œuvre des stratégies de gestion sûre, écologiquement viable et efficace du combustible usé.

Suivez-nous

Lettre d'information